dimanche 27 juillet 2014

gâteau aux amélanches

J'ai fait ce gâteau 2 fois.  La première fois, il était si bon que la deuxième fois j'en ai fait 2!  En me disant je congèle le deuxième, j'aurai un dessert de prêt pour le lendemain des après-midi chargés! Les après-midi chargés, ce n'est pas ça qui manque! Il est resté 1 journée au congélo!!!

Il faut dire qu'il a de la gueule ce gâteau et qu'il est bien difficile d'y résister... On peut le faire avec les petits fruits qu'on a sous la main, il serait parfait avec des mûres, des framboises ou des bleuets... même de la rhubarbe et j'aurais bien aimé le faire avec des abricots, mais c'est fini les abricots... Je pense le faire avec des prunes, je suis certaine que ce sera à tomber.

C'est la deuxième fois qu'ils étaient le plus réussis, mes ingrédients avaient eu le temps de bien prendre la température de la pièce car je les avaient préparé le matin pensant  les faire avant le diner pour finalement les faire vers 3h00.  De plus, les gâteaux ont eu le temps de bien refroidir avant le démoulage puisqu'ils sont restés sur la grille jusqu'au lendemain combien de fois ai-je démoulé trop vite un gâteau en le brisant sur le dessus?  misère!.

J'avais des amélanches de la ferme Éthier.  Vous ne connaissez pas ces petits fruits?  Ça pousse sur des arbres la cueillette se fait donc debout de taille moyenne, leurs grosseurs s'apparentent à celle des bleuets tout comme leur couleur et leur goût ma foi se situe quelque part entre le bleuet, la poire, l'amande... bref c'est bon!  mais c'est rare et la saison est courte... quelle chance on a d'avoir un producteur sur notre chemin!


et si ce sont des framboises et des bleuets qui le décore, c'est que toutes les amélanches sont dedans...


Ingrédients pour un gros gâteau de 10 ou 12 parts:

225 gr. de beurre non salé à t° ambiante
340 gr de sucre
zeste d'un citron
3 gros oeufs à t° ambiante
1/2 c. thé de vanille

3/4 t. yogourt nature

355 gr. de farine
2 c. thé poudre à pâte
1 c. thé de sel fin

3 tasses d'amélanches
2 c. table de farine

Ingrédients pour le glaçage:

2 tasses de sucre à glacer
le jus d'un citron
1 c. table de beurre ramolli

Pour le gâteau:

Dans le bol du mélangeur sur pied, avec le fouet, bien crémer le beurre avec le sucre et le zeste de citron jusqu'à ce que le mélange pâlisse genre 3 ou 4 minutes. Pendant ce temps mélanger dans un bol la farine, la poudre à pâte et le sel. À petite vitesse ajouter les oeufs un à un en battant bien entre chaque et en raclant les bords avec une maryse.  Ajouter la vanille.

À petite vitesse, ajouter 1/3 du mélange de farine, la moitié du yogourt, 1/3 farine, le reste du yogourt et le reste de la farine.

Fariner les amélanches et les ajouter doucement à la main avec une maryse dans le mélange à gâteau.

Mettre dans un moule en silicone en forme de couronne ou dans un moule en fer bien graissé et fariné.

Cuire à 350°F presqu'une heure.  Laisser complètement refroidir avant le démoulage.

Pour le glaçage:

Délayer le sucre à glacer avec le jus de citron en y allant progressivement jusqu'à la consistance voulue.  Vous n'aurez peut-être pas besoin de tout le jus si votre citron est bien juteux ou p.e. vous en manquera-t-il un peu si vous n'avez pas d'autre citron, ajoutez un peu d'eau ou de lait.  Ajoutez le beurre et bien fouetter.





Au resto on a servi le gâteau avec de la chantilly, on a beaucoup de touristes français... la chantilly, ils adorent ça! Nous les Québécois? non non.



Cette recette a été prise sur le site de Smitten Kitchen mais c'est VérO qui avait attiré mon attention avec sa version...











jeudi 17 juillet 2014

dimanche 13 juillet 2014

on aime les oeufs, comment ne pas aimer les oeufs surtout cuit basse t°

On aime les oeufs, on aime les poules, on aime les oeufs des poules!

Les poules, les voici!  Si elles pouvaient elles rentreraient!



Leurs oeufs, on les mangent surtout "coque". Coque, à la française: 3 min. dans l'eau bouillante, on casse le haut de l'oeuf qui a été mis dans un coquetier et à la petite cuillère ou avec des mouillettes.  Si on les mangent ainsi, c'est qu'ils sont hyper frais, au plus 2 jours et que c'est ainsi qu'on peut les apprécier à leur juste valeur... mon Dieu que c'est bon des oeufs frais!  Nos poules mangent beaucoup d'herbe, de trèfle.  Apparemment, ce régime leur permet de faire des oeufs riche en oméga 3.  C'est tout bénéfice pour nous!

Bref, il y a plusieurs mois, je vois passer un billet sur le blog de La Francesca aux fourneaux où il était question d'oeufs fabuleux, le blanc cuit mais moelleux et le jaune juste un peu épais, encore coulant!  Pour avoir ce résultat les oeufs cuisent 65 minutes à 65°C. Bon, c'est bien beau tout ça, malheureusement il me faudrait "la machine"! Parce que passer 65 min. à ajouter un peu d'eau chaude, attendre un peu, en ajouter...  et puis et puis, je vois passer un billet sur le blog de Piment Oiseau où elle arrive à faire ces oeufs merveilleux avec simplement une casserole, un contenant épais et de l'eau bouillante en 17 minutes. Je retrouve le billet de La Francesca, et en voyant comment elle présente le tout je me dis que ça serait super pour jeudi soir...



Je commence donc mes tests!

Mes 4 oeufs sont à t° ambiante, je fait bouillir de l'eau, je met mes oeufs dans l'eau bouillante hors feu, avec le couvercle sur la casserole.  Après 17 minutes, je casse les oeufs dans une assiette: un petit peu trop cuit... le jaune est un peu ferme, le blanc est cuit mais il adhère un peu à la coquille, il faut le détacher à la cuillère...

Je fait un autre test: 1 oeuf dans un bol, je jette de l'eau bouillante dessus, je mets une assiette sur le bol et j'attends 16 minutes.  C'est presque parfait, 30 secondes ou 1 minute de plus et j'y étais!




Ensuite, la difficulté sera d'estimer le temps si je mets plusieurs oeufs... afin de monter plusieurs assiettes à la fois comme il aurait été pratique de voir sous la coquille... Et je me suis planté! oh bien bien! que je casse un oeuf, pas assez cuit. que j'ajoute un peu d'eau bouillante et encore une minute, pas assez cuit. que j'en ajoute encore et de l'eau bouillante et des minutes. que je suis déçue!

J'ai sauvé la mise en faisant des oeufs pochés tout doucement dans de l'eau juste frémissante...

Mais je n'ai pas dit mon dernier mot! C'est à suivre...

En attendant, je vous donne la recette de ce qui accompagnait ces beaux cocos, parce que c'était vraiment une super idée!  Une couronne d'hummus relevée en petites touches avec une sauce aux herbes bien piquante et bien salée.

Hummus:

1 boîte de pois chiche bien rincée
2 grosses c. à soupe de tahini (purée de sésame)
1 jus de citron
2 gousses d'ail pressées
6 belles feuilles de menthe fraîches
1/4 t. d'huile d'olives
sel, poivre
un peu d'eau

Dans le robot combiner tous les ingrédients sauf l'eau que vous ajouterez à la fin et peu à peu pour bien "lisser" votre trempette sans plus.  Goûtez, ajoutez un peu plus de jus de citron ou de tahini au goût...


 La sauce piquante :

1 c. soupe de sauce harissa en tube
1 c. soupe persil frais
1 c. soupe coriandre fraîche
1 c. soupe menthe fraîche
1 c. thé gros sel
1/2 gousse d'ail (ou mieux, une tige de fleur d'ail: c'est la saison!)
1/2 c. thé de cumin en poudre
huile d'olive

Mélanger et écraser au mortier tous les ingrédients sauf l'huile d'olive que vous ajouterez pour lier le tout.





samedi 5 juillet 2014

crevettes nordiques et fraises pour une salade fabuleuse!

Qu'est-ce qu'on a eu chaud cette semaine!  Et moi, je mets au menu une salade avec des crevettes nordiques... j'en ai sorti des salades! Une pi une autre!  Tout le monde l'a adorée.

C'est vrai qu'avec des fraises de la ferme Ethier, oui oui la maman et le papa de Rachel qui font pousser leurs petits fruits avec amour! donc, le sucré de la fraise, la douceur de la crevette, le piquant du radis et des pousses de moutarde.  Pour ajouter au bonheur, du moelleux: quinoa et fèves noires, du croquant: des petits morceaux de céleri, du parfum: de la menthe fraîche, du citron!


ingrédients pour une vingtaine de salade repas:

2 kg petites crevettes décongelées
2 citrons, zestes et jus
poivre du moulin

3 tasses de quinoa cru
5 tasses d'eau
sel
4 boîtes de fèves noires (bien rincées et égouttées)
8 belles branches de céleri en petits dés
20 feuilles de menthe fraîche ciselées

20 tasses d'épinards
40 grosses fraises, 1/2 entières, 1/2 en tranches fines
40 petits radis
pousses de moutarde
pousses de tournesol
ciboulettes

vinaigrette: 2/3 huile de canola, 1/3 vinaigre de cidre, sel et poivre

Comprimer les crevettes entre vos mains pour en extraire l'eau.  Mélangez-les au jus et zestes des citrons, bien poivrer. Réserver au frigo.

Faites cuire le quinoa dans l'eau salée après l'avoir bien rincé.

Lorsqu'il est cuit et refroidi, le mélanger aux fèves noires, au céleri et à la menthe. Réserver.

Au moment de servir:


  • mettre les épinards au fond de l'assiette, ajouter une bonne quantité du mélange quinoa-fèves noires. Arroser de vinaigrette
  • installer tout autour fraises, radis et pousses de tournesol
  • mettre tout au centre les crevettes et les pousses de moutarde
  • déposer en travers une belle tige de ciboulette


Vous allez manger, vous sentir bien et rassasié sans lourdeur.  Si vous accompagnez cette salade d'un verre de rosé, je pense que votre bonheur sera complet!  Et si vous êtes une vingtaine, dehors dans le jardin à partager ce beau repas, imaginez!