samedi 29 mars 2014

ragoût de fèves comme un risotto, cuisse de poulet

J'aime beaucoup les risotto. j'imagine qu'il faut dire les rissoti, non? amis italiens... Et c'est un plat que je cuisine souvent, ici, dans ma petite cuisine juste pour Michel et moi.  C'est rapide à faire je tourne en lisant sur la tablette et on a toujours sous la main de quoi en faire un festin avec presque rien quelque bolets séchés de l'automne dernier, un reste de cuisse de canard.  Michel me dit pourquoi ne pas en faire au resto, ils se régaleraient nos amis. Moi,  j'ai peur de faire un risotto pour 20 personnes, je ne le sens pas...

Mais un ragoût de fèves comme un risotto... quand j'ai vu passer ça, et à 2 reprises si je me souviens bien! Tiens c'est  ici, et ... Il ne me fallait que trouver avec quoi le servir, saumon? poulet! et à trouver des fèves navy, et du kale.  Facile!  Et quand les astres s'alignent: je viens de recevoir mon énorme morceau de parmesan avec une belle croute sur 2 côtés...

Pour 20 gourmands, ou 30 raisonnables:

4 lb de haricots navy (haricots secs, blancs)
2 petites boîtes de filets d'anchois dans l'huile bien rincés
2 têtes d'ail épluché, écrasé, haché
1 gros oignon espagnol émincé
1 pied de céleri en petits morceaux
1/2 c. thé de poivre de cayenne
1 c. soupe de romarin sec
6 litres d'eau
2,3 grosses croûtes de parmesan

3 bottes de kale lavé, équeuté et déchiré en morceaux
3 sacs d'épinards (3X484g) lavés, équeutés et grossièrement hachés
sel et poivre
3 zestes de citrons

20 ou 30 cuisses de poulet
gros sel, poivre, romarin sec

copeaux de parmesan, roquette, moût de raisin ou réduction de balsamique, quartiers de citrons


L'avant-veille du jour j:

lavez à grande eau les haricots et mettez-les à tremper dans beaucoup d'eau.

La veille du jour j:

Mélanger du gros sel, du poivre du moulin et des brins de romarin sec. Frottez-en les cuisses de poulet sur toute les faces.  Installer les cuisses sur vos plaques de cuisson et oubliez-les jusqu'au lendemain au frigo.

Dans une grosse cocotte, faites revenir dans de l'huile les anchois et l'ail jusqu'à ce que les anchois se défassent.  Ne pas laisser colorer l'ail, tout doux le feu...

Ajouter l'oignon, le céleri, le poivre de cayenne, le romarin.  Bien faire tomber.

Ajouter les fèves et de l'eau jusqu'à égalité.  Déposer là-dessus les croûtes de parmesan.  Amenez à ébullition, baissez le feu et laissez mijoter tout doucement pendant 2 ou 3 heures, le temps que les fèves cuisent complètement.  Remuer fréquemment et prenez garde que les croûtes de parmesan se faufilent en dessous et brûlent... ajouter de l'eau au besoin.

Le jour j:

Préchauffer le four à 350°F ( 180°C) et y enfourner les cuisses pour une petite heure.

Réchauffer le ragoût à feu doux.  Bien racler le fond de la casserole car le parmesan veut attacher.  Lorsque c'est bien chaud, enlever les croûtes de parmesan  les racler pour récupérer "le mou".  Avec un pilon à patates écraser en partie les fèves pour donner du moelleux... Ajouter le kale petit à petit, laissez cuire un petit 10 15 minutes puis ajouter les épinards et les zestes.  Bien mélanger. Goûter, saler et poivrer.

Au service, mettre les fèves au fond de l'assiette, et dessus, de la roquette, des copeaux de parmesan, juste un peu de moût de raisin ou de balsamique, un quartier de citron, la cuisse.  Et les pousses?  Ce sont des pousses de moutarde que mon amie Françoise me fait, eh oui!  j'ai de la chance...






Référence:  Kim avait repéré la recette dans le magasine "Bon appétit"


 



3 commentaires:

Somphet@Lafourchettegourmande a dit…

une recette qui charme mes papilles!!
Biz

Kim G. a dit…

Tu parles si c'est une bonne idée... Et avec du poulet en plus, je note:)

Laurence G. a dit…

j'ai tellement aimé cette recette! C'est vraiment très bon!