dimanche 17 août 2014

tarte bleuets, chocolat blanc

C'est le temps de bleuets!  Faut en profiter au maximum.  Je fais des pavlovas aux bleuets, des gâteaux aux bleuets, de la crème glacée aux bleuets, quoi d'autre? de la tarte aux bleuets!


Une tarte c'est du bonheur à faire!  Pour ça, il faut avoir tout plein de boules de pâtes dans le congélateur.  Un après-midi où on a du temps on en fait en bonne quantité, c'est fait. Et une au frigo. La veille, je roule la pâte, je l'installe dans un moule à charnière beurré et je la fait cuire à blanc. Le matin, je la garnie, hop au four, elle est prête sans stress pour le midi, pas belle la vie!  Oui oui, un moule à charnière, je suis la-dessus ce temps-ci. Comme le moule est en fer, le fer cuit beaucoup mieux, mes croutes de tarte sont croustillantes, parfaites.  Et la tarte est simple à démouler, il n'y a pas l'effet de succion des assiettes à tarte en pyrex.  J'enlève le tour pour qu'elle refroidisse plus rapidement, quand c'est fait je n'ai qu'à la glisser sur l'assiette de service ou la planche à découper. En plus, je les trouve belles ainsi mes tartes avec le bord inégal, un peu rustique!



 ingrédients pour garnir 2 tartes:

330 g de chocolat blanc de très bonne qualité
475g de ricotta
4 oeufs
bleuets

  • faire fondre tout doucement en plusieurs fois et en brassant à chaque fois le chocolat au micro-ondes (sinon au bain marie).  Attention, le chocolat ne doit pas brûler!
  • fouetter ensemble la ricotta et le chocolat fondu
  • ajouter les oeufs un à un en fouettant bien entre chaque
  • mettre la garniture dans 2 fonds de tarte déjà cuit. Installer les bleuets en les positionnant un à un côte à côte sur la garniture.
  •  Enfourner à 350°F 180°C pendant une quarantaine de minutes.  Quand c'est doré c'est prêt.
  • laisser refroidir et mettre au frigo pour la manger froide.







3 commentaires:

Laurence G. a dit…

J'adore l'idée de l'association chocolat blanc et bleuets! Avec la ricotta, ce doit être succulent!

Madame Anne a dit…

Oh qu'elle est belle!

Kim G. a dit…

Et moi je m'en vais au kiosque de bleuets de mon village:)