dimanche 3 avril 2011

mousse à l'érable à l'italienne

Ces temps-ci je fais un dessert qui a un succès considérable: la mousse à l'érable à l'italienne!  Pourquoi "à l'italienne" me demandez-vous?  Deux choses: elle est faite à partir de la technique de la meringue italienne et elle a l'allure, le look d'une glace italienne.  N'est-ce pas?

ingrédients:

  • 1 t. flocons d'avoine
  • 1/2 t. farine
  • 1/2 t. noix de grenoble en morceaux
  • 1/3 t. sirop d"érable
  • 3 c. table d'huile de canola
  • 1 1/2 t. sirop d'érable
  • 4 blancs d'oeufs (+ ou - 150 gr.)
  • un peu de sucre d'érable pour la finition
Préchauffer votre four à 350F.  Mélanger les flocons d'avoine, la farine, les noix.  Ajoutez le sirop d'érable et l'huile.  Mélangez grossièrement et étalez les "motons"sur une plaque allant au four.  Faire dorer une petite 1/2 heure en retournant le mélange à mi-cuisson et en surveillant bien en fin de cuisson pour ne pas que ça brûle...

Pendant ce temps... dans une grande casserole (car le sirop qui bout prend beauuucoup de volume et renverse très rapidement et fait des dégâts comme c'est pas possible) faire bouillir votre sirop jusqu'à ce que la temp. atteigne 245F ou 116C.  C'est un peu long, vous pouvez commencer à fouetter vos blancs.

Donc, avec votre batteur sur socle ( je vois pas comment faire ça sans...) délier doucement vos blancs, qui sont idéalement à temp. ambiante.  Augmentez graduellement la vitesse jusqu'à ce que les blancs forment des pics mous (mais pas trop), et que votre sirop soit à la bonne temp.

Si comme moi vous n'êtes pas trop encline à utiliser le machin qu'on met sur le bord du récipient pour verser... mettez-le, une fois n'est pas coutume!  Car là, il s'agit de verser le sirop brûlant sur les blancs pendant que ça tourne.  Et l'idée c'est de verser entre le bol et le batteur pour faire le moins d'éclaboussures possible, et de ne pas s'ébouillanter au passage...

Donc, à petite vitesse verser le sirop en filet sur les blancs.  Puis, passez à la vitesse supérieure comme ils disent.  Le sirop cuit la meringue, vous voyez la vapeur! Touchez le fond du bol, c'est chaud!  Continuez à battre jusqu'à ce que le bol soit tiède et que la mousse soit bien épaisse.

Déposer un peu de "crumble" aux noix au fond de vos gobelets, et à l'aide d'une poche à pâtisserie munie d'une grosse douille formez vos cornets.  Saupoudrez d'un peu de sucre d'érable et brûlez à la torche.


Lorsque nous sommes allé à Paris en février nous avons rapporté ces petits verres Duralex qui ont quasiment la forme d'un cornet... si vous les voyez au Québec, on aimerait bien en avoir quelques-uns de plus...

2 commentaires:

Marc Bordeleau a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Au gré du marché a dit…

Résultat superbe! Il faut être bien équipée pour la réaliser ;-)
Lou